Birman : la ressemblance avec le Ragdoll

Ragdoll, Birman, la ressemblance

 

Le Birman et le Ragdoll se ressemblent, tout simplement car le Radgoll puise ses origines dans le Birman. Eclairons un peu plus les néophytes et rendons hommage au père du Ragdoll, le Birman.

 

La ressemblance

 

Les origines du Ragdoll sont indiscutables : dans les années 1960, en Californie, un croisement entre Joséphine, chatte blanche à poil mi-long, sans doute une Persane, mais sans pedigree, et un Birman seal point aux pattes gantées de blanc, d'où la ressemblance. La couleur des yeux, la vigueur de la robe et la puissance du corps ne peuvent que confirmer. Comme le Birman, le Ragdoll peut être marqué de sombre et avoir les pattes gantées.

 

Cependant, il est plus corpulent et sa robe est en réalité mi-longue, car courte autour de la tête et longue vers la queue. La fourrure est tout aussi douce et soyeuse.

 

 

 

Fig. 1 : Ramon (Ragdoll lynx colourpoint)

 

 

Le birman

 

Selon une légende, la race descendrait d'une ancienne population de chats sacrés qui vivaient dans le temple khmer de Lao-Tsunin.  Le chat Sinh, fidèle au grand prêtre Kittah Mun-Ha, se serait couché sur lui après une agression mortelle, et aurait acquis la couleur de sa robe, de ses yeux et de ses pattes gantées, en regardant la divinité du temple, la déesse Tsun-Kyan-Kse.

 

Ses origines remontent au 19ème siècle. La race apparaît en Europe en 1919, lorsque le milliardaire américain Vanderbilt revient d'une croisière en orient avec un couple de Birmans. La race est inscrite au « livre des origines » en France en 1925. Lors de l'exposition féline de Paris en 1930, la princesse Hohenlohe en achète un. En 1945, un seul couple est répertorié en France et il serait à l'origine de tous les Birmans occidentaux.  Il apparaît en Grande Bretagne en 1960, y est reconnu en 1966 et, un an après aux Etats-Unis. Son aspect majestueux et son tempérament équilibré ont largement contribué à son succès.

 

Le corps du Birman est massif et long, avec des pattes épaisses et des pieds petits mais puissants. La tête est large et ronde avec des joues pleines et un menton bien dessiné. Le nez est court, avec des narines basses et un profil romain. Les yeux sont grands, légèrement bridés, arrondis et bien séparés, d'un bleu profond. Les oreilles de taille moyenne sont légèrement inclinées vers l'avant et situées sur les côtés de la tête. La queue est touffue, robuste et proportionnelle au corps.

 

La robe est longue, soyeuse, avec une collerette épaisse. Un masque caractéristique couvre la face du nez jusqu'au front. Des lignes de poils plus clairs prolongent le masque vers les oreilles, de taille moyenne et écartées. Les pieds gantés de blanc sont une caractéristique de la race. La robe est dorée ou bleutée et offre un contraste très net avec les marques foncées chez les seal-point, chocolat-point, red-point, blue-point, lilac-point, crem-point ; tortie ou tabby. Les marques foncées sont présentes au niveau des oreilles, des pattes et de la queue et forment un masque sur le museau qui couvre tout la face.

 

Outre leur beauté, les Birmans possèdent un charme rare. Ils ont un tempérament relativement actif et émotif. Fier et intelligents, ils aiment particulièrement la compagnie de l'homme et conservent la gaieté des chatons. Ils sont doux, sensible, discret et peu agressifs. Ils tolèrent bien les autres animaux et leur sociabilité leur permet de s'intégrer rapidement  la famille. Il est adapté à la vie en appartement, mais on peut l'autoriser à sortir dans un jardin, où il aime grimper aux arbres et où il ne court pas le risque d'abîmer sa robe. Il n'apprécie pas les absences prolongées, sauf de lui offrir la compagnie de l'un de ses semblables.

 

 

 

 Fig. 2. "Mozart" (Birman seal tabby point) de "Birmans des Blasons Bleus"

 

 

 

 

Fig. 3 : "Orphée" (Birman lilas point) de "Birmans des Blasons Bleus"

 

 

 

 

 

 

 

Fig. 4 : Birman Seal Point



07/11/2007
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour