Code de bonne conduite

Code de bonne conduite du maître

(Transposable à tous les animaux domestiques)

 

Derrière ce titre, je souhaite dresser une charte à l'égard du futur maître ou du maître.

Je suis las de voir mes confrères félins, mes compagnons canins et les autres animaux de compagnie maltraités. On se s'improvise pas maître !!!

Aujourd'hui, il est tout aussi facile d'acheter un animal qu'un sèche-cheveux ou un dvd, dans des magasins ou sur le net.

Un chat – ou tout autre animal domestique – ne sont pas des jouets ou des objets de distractions temporaires. Ce sont des animaux de compagnie sur lequel il faut veiller.

Acheter un animal de compagnie, c'est endosser une grande responsabilité : adopter, dresser, éduquer, câliner, nourrir, soigner, jouer...

Je veux dire STOP aux :

  • Chats de gouttières, européens, siamois, chartreux... qui s'entassent dans les refuges
  • Chats qui vivent à 5, 10, 15 ou plus dans des appartements de 50 m2
  • Chats battus, maltraités ou mal nourris
  • Chats abandonnés avant les vacances, lors d'un déménagement, de l'arrivée d'un nouveau né, d'une séparation conjugale...

Je souhaite proposer la charte suivante pour les futurs maîtres ou les maîtres :

  1.  Le maître s'engage pour toute la durée de vie du chat : en moyenne, l'espérance de vie est de 15 ans, mais elle va de 11 à 20 ans, selon la race et la santé du chats
  2. Le maître s'engage à nourrir correctement et suffisamment son chat : pour une alimentation équilibrée à base de croquettes, compter un budget mensuel de 30 à 40 €. Il est impératif de mettre en permanence de l'eau propre et fraîche à sa disposition,
  3. Le maître doit veiller à lui proposer en permanence un litière propre, dans un endroit tranquille et discret : compter un budget mensuel de 8 €,
  4. Le maître doit faire contrôler la santé du chat et être vigilant à l'égard des maladies : parasites, virus, affections, troubles… intérieurs et extérieurs,
  5. Le maître doit lui faire administrer les vaccins obligatoires et conseillés selon sa région d'habitation : pour une visite annuelle chez un vétérinaire, prévoir un budget de 100 €. Avec l'âge, les contrôles s'intensifient. Plus une maladie est détectée à l'avance, mieux elle peut être soignée et augmentée les chances du chat,
  6. Le maître doit maîtriser la reproduction de son ou de ses chats. Une chatte peut avoir 2 portées par an, avec en moyenne 4 chattons. En nombre incontrôlé, un environnement peut rapidement devenir source de problèmes : une stérilisation coûte entre 50 et 100 € selon le sexe,
  7. Le maître doit anticiper sur les risques d'accidents domestiques et prendre toutes les précautions nécessaire : cheminée, fils électriques, abattant du wc, médicaments, produits chimiques, aiguilles, appareils électroménager, fenêtres en étage élevé…
  8. Le maître doit pouvoir proposer un espace suffisamment vaste, pour créer les zones distinctes de la vie du chat : le repas, le jeux, le repos, la litière,
  9. Le maître doit mettre à disposition du chat, surtout s'il vit en appartement, des jouets ou des objets, pour sa distraction et sa stimulation,
  10. Le maître doit anticiper et trouver une solution agréable pour le chat en cas de déplacements courts ou prolongés (garde à domicile, pension, déplacement avec le chat…) : une journée de pension peut coûter entre 10 et 20 € par jour (sans la nourriture) selon la localisation et le service rendu,
  11. Le maître doit apporter douceur au chat, qui saura à son tour le lui rendre,
  12. Le maître doit connaître les spécificités de la vie d'un chat : il aime la routine et la tranquillité. Tout changement (déménagement, travaux intérieurs, changement d'habitude…) peut être une source de stress et d'angoisse pour le chat.

 

 



07/11/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour