Européen et Commun : la différence

La différence entre le chat Européen et

le chat Commun ou dit de « Gouttière »

 

La différence est très simple. Fondamentalement, il y a deux catégories de chats. Ceux avec pedigree « chat de race » et ceux sans, aussi appelé « commun » ou « de gouttière ». Au même titre que le Siamois, le Burmèse ou le Bleu Russe, le chat Européen est un pedigree.

 

Les premiers pedigrees

 

La sélection, l'établissement de pedigrees agréés et les concours n'ont commencé que vers la fin du 19ème siècle, en Angleterre puis aux Etats-Unis. Parmi les premières races reconnues se trouvent les Siamois, les Persans, les chats de l'Ile de Man, les Abyssins, les Angoras et les Maine Coon. L'Européen a acquis son statut en 1982 et est assez proche du British Shorthair. Ces deux derniers sont à l'origine de la plupart des chats à poil court sans pedigree ou « commun » ou « de gouttière ».

 

Pourquoi choisir un chat de race ou avec pedigree ?

 

On peut être attiré par une race pour la beauté ou l'originalité de son physique, mais aussi pour sa personnalité. Ce critère s'est en effet considérablement affirmé grâce aux croisements sélectifs.

 

On peut aussi acquérir un chat de race par flatterie, en vue de le faire concourir dans les expositions. L'achat et l'entretien de ce type de chat représentent un investissement en temps et en finance, sans avoir l'assurance que le chaton deviendra un jour un grand champion !

 

Présentation du chat Européen

 

Le chat Européen est originaire des pays du nord de l'Europe. Il descend des chats égyptiens et fut introduit par les Romaines dans tout l'empire. Au 10ème siècle, on le trouve dans une grande partie de l'Europe et de l'Asie.

 

A l'origine, la robe présentait un motif tabby dans 3 variétés : tabby tigré aux rayures en forme d'arêtes de poisson, tabby marbré aux grands dessins symétriques et tabby tacheté aux rayure interrompues à effet tacheté.

 

Les éleveurs anglais et américains vont sélectionner, à partir des chats communs ordinaires, les races nationales British Shorthair et Américan Shorthair. Il en ira de même pour l'Européen aux proportions moyennes, à la robe courte et dense, ornée de multiples couleurs et dessins et au caractère parfois craintif. Pendant tout le 20ème siècle, les éleveurs des pays du nord de l'Europe ont sélectionné les meilleurs sujets de cette population pour les doter d'un standard. En 1982, le standard Européen est acquis. Il devient différent du British Shorthair et les croisements entre les deux races sont alors interdits.

 

L'Européen est médioligne, bien proportionné, robuste mais non massif. Sa tête est arrondie, plus longue que large, des joues bien développées et un chanfrein droit. Les yeux sont grands, légèrement obliques, jaune, verts, bleus ou impairs si la robe est blanche, en harmonie avec la couleur du pelage. Les oreilles sont écartées. Les pattes de longueur moyenne ont une ossature solide. Le pelage épais, luisant et dépourvu de sous poil est bien couché sur le corps.

 

Relativement actif, émotif et miauleur, il est peut être plus réservé que ses cousins British ou Américan. La variété et la diversité des chats à l'origine de cette race garantissent à l'Européen une santé de fer. La plupart des robes sont admisent : unicolore, bicolore, tricolore, tabby (noir, roux, crème, bleu) et toutes ces teintes dans la variété silver, tigré, marbré et tacheté.

 

 

Fig. 1 : chat Européen

 

 

 Fig. 2 : chat Européen

 

 

Fig. 3 : chat Européen

 

Quelques soient les origines de nos chats, cette classification n'ôte rien à leur caractère, leur affection et la joie qu'ils nous procurent. Un chat est un chat ! Les classifications et les agréments appartiennent au monde des hommes en quête d'organisation, d'égaux et d'autosatisfaction. 

 

 



13/12/2007
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour