Origine du chat

Origine du chat

 

Les chats occupent depuis très longtemps notre planète. Une branche de leur évolution a donné naissance à notre chat domestique.

Sur les hypothèses des zoologues,

voici en quelques lignes un rapide voyage

de l'ère tertiaire à aujourd'hui.

 

 

Le chat appartient à la grande famille des félidés, qui apparut sur notre planète à l'ère tertiaire. Il a progressivement évolué pour donner naissance aux chats sauvages d'Europe, il y a entre 8 et 12 millions d'années. Parallèlement au développement des grands fauves (lion, panthère, tigre et jaguar), trois espèces de petits félins ont peu à peu colonisé l'Afrique (felis libyca ou chat ganté), l'Europe (felis silvetris) et l'Asie (felis ornata). Le felis libyca ou chat ganté est plus probablement le père de nos chats domestiques. Les deux autres sont assez sauvages et craintifs ; des tentatives de reproduction en élevage ont échoué.

 

Il est imaginable de penser que les ancêtres de nos chats domestiques ont peu à peu approché l'habitat humain, en quête de nourriture, lorsque ce dernier commença à se sédentariser. Les plus anciens restes de chats ont été retrouvés lors de fouilles archéologiques à Jérico (Palestine, 6700 av. J.C), Chypre (5000 av. J.C). Une statuette d'ivoire, représentant un chat couché, datant de 1700 av. J.C, a été découvert à Lachisch (Palestine). Les paléontologistes manquent cependant d'indices pour déterminer s'il s'agit de chats domestiques ou de visiteurs.

 

Les premiers chats domestiques sont apparus en Egypte, en 2500 av J.C, mais il existe plusieurs hypothèses sur leur origine.  Le chat a pu arrivé en Egypte, déjà domestiqué, en provenance du Pakistan ou de la Perse. Il s'agirait alors du felis ornata ou chat ganté. Le chat a pu être aussi être domestiqué par les Egyptiens. Il s'agirait alors du lelis libyca. Il n'est pas improbable que ces deux races se soient mélangées en Egypte, avec une autre espèce sauvage locale (felis chaus ou chat de la jungle).

 

La domestication du chat prouve les grandes capacités d'adaptation de l'espèce. Les zoologistes ont pu constater qu'au fil des millénaires le chat avait subit une modification de la couleur, des marques sur son pelage, du volume de sa boîte crânienne et de la forme de ses intestins.

 

Dans l'histoire contemporaine, de l'Egypte à aujourd'hui, le chat a été divinité. Il a longtemps vécu longtemps à la dure, sur les bateaux, dans les fermes, les rues et en raison du commerce de sa peau. Plus tard, il a stimulé l'imagination humaine dans l'art : musique (fugue du chat en sol mineur l499 de Domenico Scarlatti 1698 – 1755), littérature, peinture. Aujourd'hui, cet animal de compagnie a détrôné le chien. Il s'est habitué à l'ère moderne, se faufile à pas de velours sur les podiums des expositions, apparaît sur les écrans, les scènes de théâtre et dans les magazines.   

 

Demain, si l'homme disparaissait, le chat domestique survivrait et retournerait à l'état sauvage, en se nourrissant de la chasse. Ce n'est pas le cas d'autres animaux domestiqués qui disparaîtraient rapidement et à tout jamais.  



16/11/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour